Aller chez l'ostéo pour apaiser une douleur abdominale, ça marche!

Les causes potentielles d'une douleur abdominale

Traitement de la douleur abdominale par un ostéopatheLes causes d’un mal de ventre sont nombreuses et peuvent passer de la plus banale (avoir trop mangé) à la plus grave (cancer) en passant par l’appendicite et les diverticulites. Les douleurs abdominales en provenance des organes ne sont pas perçues aussi précisément que celles dont l’origine est musculaire. Leur description et leur localisation sont parfois difficiles. Voici quelques types de plaintes souvent entendues dans mon bureau:

  • Avoir mal au foie
  • Avoir mal à l’estomac
  • Douleur aux intestins
  • Douleur à la fosse iliaque gauche
  • Douleur à la fosse iliaque droite
  • Douleur au plexus solaire
  • Si vos douleurs se situent plus bas, vers le bassin, consultez la section douleur pelvienne

Le saviez-vous?

L’ostéopathie ne s’intéresse pas seulement aux os et aux articulations. L’ostéopathe possède tout un arsenal de techniques qui visent les organes abdominaux : œsophage, estomac, foie, diaphragme, pancréas, reins, duodénum, intestins et côlon.

Ces techniques nous permettent donc d'être très utiles dans les cas de :

  • Reflux gastro œsophagien
  • Constipation
  • Gastrite
  • Lenteur digestive
  • Colites et autres spasmes musculaires viscéraux
  • Et, plus généralement, dans les cas de douleurs abdominales mentionnées plus haut
  • Syndrome du côlon irritable (plusieurs patients voient leurs symptômes diminués, mais on ne peut pas parler de guérison. Le syndrome du côlon irritable fait partie des syndromes de douleur chronique idiopathique et mon approche sera donc en conséquence)

En plus des os du bassin, les techniques visent directement les organes et les ligaments qui les suspendent, les adhérences qui peuvent se développer dans l’abdomen, les cicatrices abdominales si présentes, les vertèbres associées aux organes problématiques ainsi que les artères, veines et nerfs.

Le but du travail ostéopathique est souvent antispasmodique et favorise une libre mobilité des organes entre eux. Le diaphragme effectue 20 000 mouvements respiratoires par jour. Il a donc un rôle de pompage du contenu abdominal. Il est important que les viscères puissent glisser librement les unes par rapport aux autres pour éviter une irritation ou un blocage du transit.

Dans plusieurs cas, une modification de l’alimentation sera nécessaire pour majorer les bienfaits de l'ostéopathie et vous permettre de les faire perdurer dans le temps.

Il est important, en cas de douleur abdominale persistante ou de maux de ventre intenses, de consulter votre médecin pour qu’il puisse faire les examens appropriés, cibler la cause de vos douleurs, poser un diagnostic et vous proposer un traitement adéquat. Cependant, si tous les examens médicaux ont été faits, qu’ils n’ont rien révélé et que vous êtes toujours aux prises avec votre douleur abdominale, l’ostéopathie est une voie thérapeutique particulièrement intéressante.

Histoires de cas

Voici deux cas pour lesquels l’ostéopathie a pu être d’un grand secours :

  • Femme fin 40aine se présentant pour une sensation de spasme au niveau de l’estomac. Les spasmes se produisaient sans horaire particulier, ni suite à une activité spécifique. Ils s’accompagnaient de nausées et d’une incapacité à manger. Les examens médicaux avaient tous été effectués, sans pour autant trouver de cause à l’apparition de ces spasmes.
  • Femme début 20 aine se présentant pour des spasmes au niveau de l’abdomen, remontant au sternum et à la gorge jusqu’à la base du crâne, induisant une cervicalgie et céphalée. Les examens médicaux n’ayant rien révélé, on lui avait suggéré que le stress soit la cause de son malaise.

Dans les deux cas, un plan d'action sur 4 séances incluant l’abdomen, le thorax et le cou a pu soulager les symptômes. Les deux femmes ont retrouvé une meilleure qualité de vie et un plus grand confort.

Évidemment, le stress peut être un facteur déterminant dans l’apparition d’une douleur abdominale, mais d’autres causes (musculaire, nerveuse) devraient être investiguées avant de baisser les bras.


Crédit photo : pixabay.com

Cynthia CHAPDELAINE

Ostéopathe Diplômée en Ostéopathie (D.O.), à Montréal, Qc. 
Spécialisée dans le traitement des douleurs de la mâchoire