Comprendre et soulager la douleur à l'épaule

Douleur à l’épaule : capsulite, tendinite et entorse acromio-claviculaire

Traitement de la douleur de lépaule par un ostéopatheL’ensemble de l’épaule est constituée de 5 articulations dont la stabilité est principalement assurée par des muscles. Les douleurs à l’épaule augmentent en fonction de l’âge. Elles atteignent 6-11% des moins de 50 ans et 16 à 20% des plus de 50 ans. Elles sont parfois accompagnées de cervicalgie, de douleur thoracique ou de dorsalgie. Ce sont seulement 40 à 50 % des gens souffrant d’une douleur à l’épaule qui consultent un médecin et de ceux-là, 40 à 50% auront encore des douleurs 1 an après leur visite. Les douleurs à l’épaule sont longues à guérir, mais dans la majorité des cas, une combinaison de thérapie manuelle et d’exercices représente la voie thérapeutique la plus efficace.

Quels sont les facteurs de risque de développer une douleur à l’épaule?

  • Effectuer des mouvements répétitifs
  • Travailler avec des outils vibrants
  • Vivre de l’insatisfaction au travail
  • Avoir des activités exigeant de travailler avec les bras au-dessus des épaules
  • Pratiquer un sport de contact
  • Avoir chuté sur le bras

Voici 3 descriptions de douleurs fréquemment rencontrées dans mon bureau et leur interprétation possible. Notez que seul votre médecin sera en mesure d’évaluer votre épaule et poser un diagnostic.

Si votre douleur est:

  • Située sur le côté ou derrière l’épaule
  • Présente surtout aux mouvements – particulièrement celui d’attacher le soutien-gorge
  • Pire en fin de journée, mais soulagée par le repos

Il pourrait s'agir d'une tendinite de la coiffe des rotateur.

Si votre douleur est:

  • Présente dans tous les mouvements
  • Encore présente la nuit, donc non soulagée par le repos

Il pourrait s'agir d'une capsulite rétractile (les termes capsulite adhésive et épaule gelée désignent la même pathologie).

Si votre douleur est:

  • Située à la face antérieure de l’épaule
  • Apparue soudainement ou à la suite d’un choc
  • Pire lorsque vous êtes couché sur le côté

Il pourrait s'agir d'une entorse acromio-claviculaire.

Tendinite de la coiffe des rotateur

Lorsque les muscles de la coiffe des rotateurs sont contractés, ils modifient la position de la tête humérale (l’épaule) et favorise sont frottement contre son ‘plafond osseux’ lors du mouvement d’élévation du bras. Elle risque ainsi de provoquer une inflammation des tendons qui passent entre les deux structures osseuses et éventuellement une déchirure du tendon.

L’utilisation d’AINS pourraient vous soulager de façon temporaire, mais la douleur reviendra probablement aux mouvements. Les muscles devraient être étirés et la capsule articulaire mobilisées à l’aide de techniques de thérapies manuelles.

Capsulite rétractile (ou capsulite adhésive, épaule gelée)

La capsulite est caractérisée par une perte de mobilité de l’épaule dans tous les sens. Elle survient sans que l’on ne sache pourquoi. Et malgré son nom ‘capsulite’, elle concerne surtout les structures extra-capsulaire (muscles, tendons et ligaments).

Capsulite : causes et hypothèses

Plusieurs hypothèses sont proposées par la médecine pour expliquer l’apparition d’une capsulite rétractile : inflammatoire, vasculaire, tissulaire et neurologique. En tant qu’ostéopathe, je m’intéresse principalement aux 2 dernières pour baser mon approche de soins de la capsulite rétractile.

  1. Cause tissulaire : un changement se produisant dans les tissus mous (muscles, ligaments et capsule) entraine leur contracture. Je travaille donc en mobilisant et en ponçant les muscles et les ligaments de l’épaule.
  1. Cause neurologique : Ce qui veut dire que le système nerveux serait en cause. Différents mécanismes pourraient expliquer sont débalancement, mais ceux que je rencontre le plus fréquemment dans mon bureau sont une hyperactivité du système nerveux sympathique suite à une grande période de stress et une modification du signal nerveux en provenance des vertèbres en dysfonctions. Mon approche sera similaire à celle pour les douleurs idiopathiques chroniques.

Entorse acromio-claviculaire

Vous entendrez peu parler de l’articulation acromio-claviculaire. Elle est pourtant fréquemment lésée dans les sports de contact et les chutes lorsque celles-ci se produisent sur l’épaule ou lorsque la main et le bras sont tendus pour amortir l’impact.

Dans le cas d’une entorse acromio-claviculaire légère à modérée, voici quelques conseils pour soulager votre douleur à l’épaule :

  • Mettre le bras au repos
  • Appliquer de la glace
  • Prise d’anti-inflammatoire (à vérifier avec votre pharmacien)

L’amplitude de mouvement pourra être récupérée par une mobilisation de l’articulation et des exercices.

En consultant en ostéopathie pour un problème d’épaule, vous éviterez que les symptômes ne s’aggravent. Vous pourrez récupérer de l’amplitude dans vos mouvements tout en diminuant la douleur.


Crédit photo : freeimages.com / Adyna

Cynthia CHAPDELAINE

Ostéopathe Diplômée en Ostéopathie (D.O.), à Montréal, Qc. 
Spécialisée dans le traitement des douleurs de la mâchoire