Les céphalée de tension et migraine - le point de vue ostéopathique

Pour faire la différence entre une migraine et une céphalée

Traitement des céphalée et migraine par un ostéopatheLorsque vous souffrez d’un mal de tête, déterminer la cause exacte de votre douleur vous aidera à trouver le bon remède contre votre mal de tête!

Bien que seul un médecin est en mesure de poser un diagnostique, voici les différences entre une migraine, une céphalée de tension et une céphalée d’origine cervicale.

À quoi reconnait-on une migraine?

  • Vous avez possiblement des signes annonciateurs avant son déclenchement, comme une aura.
  • La douleur est pulsatile
  • Elle s’accompagne possiblement d’un inconfort à la lumière, de nausées et de vomissements.
  • Les symptômes sont généralement en partie soulagés par une médication spécifique aux migraines.

À quoi reconnait-on une céphalée de tension?

  • La douleur est généralement bilatérale, plus diffuse et en casque
  • Les muscles du cou sont susceptibles d’être tendus. Il est possible qu’ils provoquent une douleur cervicale ou qu’ils soient douloureux au toucher. Les muscles les plus fréquemment incriminés sont les trapèzes, les sternocléidomastoïdiens et les splénius de la tête
  • Si vous avez un mal de tête au réveil, il se pourrait bien que vous grinciez ou serriez des dents la nuit et que la tension des muscles de la mâchoire se propage jusqu’à la base du cou.
  • Soulager la céphalée de tension pourrait se faire à l’aide d’une médication en vente libre de type relaxant musculaire (si votre pharmacien n'y voit pas d'inconvénient) et d’application de chaleur.

À quoi reconnait-on une céphalée d’origine cervicale?

  • Le plus souvent, la douleur est unilatérale
  • Vous avez surtout mal derrière la tête, à la base du crâne
  • Il se peut aussi que vous ayez un mal de tête frontal ou mal à l’œil (au-dessus ou en arrière de l’oeil)
  • Son apparition peut être due à un traumatisme (accident de voiture), au maintien d’une position prolongée, à un mouvement brusque ou à une période de stress intense.
  • La céphalée d’Arnold (la douleur commence à la base du crâne, continue sur le côté de la tête et se rend jusqu’à l’œil du même côté) fait partie de la catégorie des céphalées d’origine cervicale.
  • Les symptômes diminuent peu suite à la prise de médication de type AINS (Advill), d’acétaminophène (Tylenol) ou de relaxant musculaire (Robaxacet).
  • Tout comme pour les symptômes de cervicalgies, les symptômes de céphalées d’origine cervicale répondent bien à une combinaison de mobilisations des structures du cou et d’exercices. Cette approche de traitement réduit les symptômes de céphalée de façon durable (voir la référence ici).

Les causes des céphalées sont variables, mais une origine cervicale serait présente dans 50% des cas de céphaléesComment se fait-il qu’un problème au niveau des vertèbres ou des muscles du cou vous donne un mal de tête?

La réponse est dans l’étude de l’anatomie. L’avantage de consulter en ostéopathie pour soulager une céphalée est justement notre grande connaissance de l’anatomie et notre recherche de la cause de la douleur. Lors d’une séance d’ostéopathie, j’explore les pistes suivantes :

  • Les nerfs qui sortent entre les vertèbres cervicales les plus hautes (C1, C2 et C3) ramènent vers le cerveau les sensations de chacune de leur vertèbre. Alors une vertèbre subluxée est susceptible d’émettre des signaux de douleurs.
  • Au niveau de la moelle osseuse, les nerfs des vertèbres C1, C2 et C3 rencontrent le nerf trijumeau. Ce nerf est responsable de toute la sensibilité du visage et de la tête. L’information de ces différentes zones peut être mélangée par le cerveau. Il se peut que vous perceviez de la douleur au niveau de l’œil, sans que votre œil ne soit en cause. On parle alors d’une douleur référée.
  • Les artères et veines qui irriguent la tête passent par le cou. Une tension musculaire peut perturber l’apport en sang vers le crâne et ainsi être à l’origine d’une migraine vasculaire. C’est aussi l’explication qui fait que céphalée de tension et vertiges puissent apparaître en concomitance. Une vertèbre subluxée peut avoir le même impact sur la circulation sanguine en contrariant l’artère vertébrale. Cette artère passe dans un canal à l’intérieur des processus transverses des vertèbres, puis se faufile entre la première vertèbre et le crâne pour entrer dans la tête.
  • Sinusite et maux de tête vont souvent de pair. L’inflammation des sinus exerce une pression qui devrait normalement disparaître avec la sinusite, mais une séance d'ostéopathie impliquant un pompage des sinus permettra de diminuer la pression plus rapidement.

À noter : si vous souffrez d’un mal de tête persistant depuis plusieurs jours ou même semaine, n’hésitez pas à consulter d’abord votre médecin. Il pourra conduire les examens appropriés afin de déterminer s’il n’y a pas une cause plus grave à vos douleurs.

Consulter en ostéopathie pourrait vous permettre de diminuer la prise de médicaments visant à vous soulager de la douleur, de récupérer votre capacité de concentration et de réduire vos douleurs de manière durable puisque la cause aura été travaillée adéquatement.


Crédit photo : freeimages.com / Heather

Cynthia CHAPDELAINE

Ostéopathe Diplômée en Ostéopathie (D.O.), à Montréal, Qc. 
Spécialisée dans le traitement des douleurs de la mâchoire