Syndrome du tunnel carpien : pourquoi l'ostéopathie marche aussi bien?

Définition du syndrome du tunnel carpien

Traitement du syndrome du tunnel carpien par un ostéopatheLe syndrome du tunnel carpien (ou syndrome du canal carpien) est une atteinte, généralement progressive, du nerf médian au niveau du poignet. Il ne se manifeste pas tant par une douleur au poignet, mais surtout par une sensation d’engourdissement des doigts ou de fourmillement doigts. Il touche le pouce, l’index et le majeur, tandis que la sensibilité de la paume de la main est généralement normale. Parfois, des irradiations douloureuses sont aussi ressenties dans les autres doigts et l’avant-bras. Au Québec, c’est 0,5 homme et 1,1 femme sur 1 000 qui subissent une opération du canal carpien.

Les stades d’évolution

  1. Les douleurs et les engourdissements sont passagers. Par exemple, vous ressentez des fourmillements dans les doigts la nuit ou à la suite d’activités particulières (tenir un livre, conduire).
  2. Les douleurs et les engourdissements sont constants.
  3. L’atteinte des capacités motrices et sensitives du nerf médian est permanente.

Quels sont les facteurs de risques de développer un syndrome du tunnel carpien?

  • Faire des mouvements répétitifs ou exigeants de la force de la main, du poignet ou de l’avant-bras.
  • Avoir subi un traumatisme, une contusion ou une fracture de la main/poignet.
  • Si vous êtes enceinte ou souffrez d’hypothyroïdie.
  • Si vous devez maintenir, pour de longues périodes, une position fixe du cou ou de l’épaule.
  • Une exposition fréquente au froid.
  • L’utilisation d’outils de travail vibrants.

Est-ce que le syndrome du canal carpien est seulement un problème de poignet?

D’après mon expérience, non. Il suffit de regarder les facteurs de risques pour comprendre que le cou et l’épaule peuvent aussi avoir un impact déterminant. L’explication est simple : comme le nerf médian débute dans les vertèbres du cou (C6, C7, C8 et D1), qu’il passe par l’épaule et parcourt tout le bras avant de se rendre au poignet, on trouve sur son trajet des zones à risques de produire une compression du nerf :

  • Les vertèbres du cou
  • Les muscles du cou (syndrome du défilé thoracique)
  • Le muscle rond pronateur
  • Le ligament de Struthers

Que faire pour diminuer les symptômes?

Si vos fourmillements sont légers ou modérés, vous pouvez :

  • Diminuer les sollicitations des mains afin de les mettre au repos.
  • Si c’est possible, modifiez les activités qui déclenchent les engourdissements dans les doigts.
  • Si l’activité qui rend vos doigts engourdis est reliée au travail, demandez des ajustements ergonomiques (souris verticale, clavier modifié, poste de travail adapté).
  • Discutez-en avec votre médecin. Il pourrait vous prescrire un atèle à porter la nuit et vérifier que vos fourmillements n’ont pas une autre explication. En effet, une sensation d’engourdissements des doigts peut aussi apparaître si vous présentez des kystes synoviaux, si vous êtes atteint de goutte ou de diabète, etc.

Syndrome canal carpien : traitement naturel

L’ostéopathie offre une alternative intéressante pour soulager la douleur du poignet et de la main due à la compression du canal carpien parce qu’un traitement comprendra une évaluation ostéopathique et des techniques concernant le dos, le cou, l’épaule, le coude, l’avant-bras et bien sûr, le poignet et la main. L’objectif étant de vérifier et de libérer toutes les zones de conflits possibles du nerf médian. Si vous en êtes encore au stade 1, c’est-à-dire que la douleur et l’engourdissement des doigts sont passagers, quelques traitements ostéopathiques pourraient vous éviter une aggravation des symptômes et éventuellement une opération du canal carpien. 


Crédit photo : freedigitalphotos.net / sixninepixels

Cynthia CHAPDELAINE

Ostéopathe Diplômée en Ostéopathie (D.O.), à Montréal, Qc. 
Spécialisée dans le traitement des douleurs de la mâchoire